Ma virginité tardive

Je n’ai commencé à penser à ma virginité que peu avant mon vingtième anniversaire. Mais à ce moment là c’était déjà le fait de ne jamais être sorti avec une fille qui me préoccupait avant tout. Je me disais quand même qu’à 20 ans ça commence à être tardif.

Il n’y a pas vraiment de critères pour décréter qu’une virginité est tardive : certains pensent que c’est à 20 ans, d’autres à 25 ans. Je crois surtout qu’elle est tardive à partir du moment où l’on se considère comme tel.

J’ai alors passé énormément de temps sur internet à en parler pour savoir si je n’étais pas le seul dans cette situation, pour me rassurer et essayer de comprendre pourquoi j’en suis arrivé là. J’ai d’abord passé du temps sur Doctissimo : je n’y parlais pas que de ça d’ailleurs et ça me donnait l’impression de vivre ma vie sociale par procuration à défaut d’avoir de vrais amis à retrouver pour discuter.

Puis vers 2010-2011 je suis devenu obsédé par ma virginité tardive, j’ai fait des tas de recherches sur Google du type « jamais fait l’amour à 23 ans » , « jamais embrassé une fille à 23 ans », puis les mêmes recherches en anglais pour avoir davantage de résultats pertinents. J’ai hanté le net avec ces recherches. Je me disais que j’avais raté mon adolescence, que c’était irréversible et que je gâchais ma jeunesse, qu’à mon âge j’avais encore la maturité amoureuse d’un ado de 15 ans, que je n’étais pas encore un vrai homme, que je me sentais déjà vieux sans avoir profité de ma jeunesse et que j’espérais faire plus tard un méga-crise de la quarantaine à la Californication ou Nip/Tuck pour rattraper toutes ces années de sexe et de fête perdues. Je me disais aussi que si une jeune femme apprenait que j’étais encore puceau, elle penserait que c’est parce qu’aucune autre fille ne m’a choisi parce qu’il y a un « vice caché », que je pourrais être un pervers en puissance. Bref j’étais dans la spirale infernale de la dévalorisation.

Puis je me suis inscrit sur le forum « Virginité tardive »  (http://forum.virginite-tardive.fr/) lors du réveillon du nouvel an 2011 (forum que je connaissais à sa création en 2007 mais dont j’avais fini par oublier l’existence) sur lequel j’ai abondamment participé et j’ai progressivement cessé d’avoir un état d’esprit aussi négatif.

Aujourd’hui j’ai une vision plus apaisée de ma virginité tardive. Je pense que si je suis encore vierge c’est parce qu’à l’adolescence, n’ayant pas profité de sorties et soirées, je n’ai pas pu assimiler inconsciemment les processus de socialisation et de séduction donc je me retrouve aujourd’hui avec un manque de compétences sociales. Il y a aussi ma timidité, qui s’est néanmoins atténuée avec le temps. Et enfin il y a l’isolement social induit par mes études très prenantes et surtout par mon comportement fuyant avec les gens en société, que l’on pourrait qualifier de « trouble de la personnalité évitante », entrainant un manque d’opportunités de sortir et de rencontrer des filles célibataires.

Je ne me sens pas vraiment victime de la pression sociale en étant vierge tardif puisque personne dans mon entourage familial, amical ou professionnel ne le sait. Ma famille proche doit quand même s’en douter puisqu’ils ne m’ont jamais vu ramener une copine à la maison et ils savent que je suis coincé. Quand à mes collègues de promo, je suis extrêmement discret sur ma vie privée, tout juste savent-ils que je suis célibataire.

Ce qui me manque le plus est le manque d’amour et de tendresse, le fait de n’être jamais sorti avec une fille, le manque de sexe a moins d’importance.

Depuis quelques mois je me demande sans cesse quelles sensations ressent-on lors d’un baiser avec la langue ou lors d’un rapport sexuel vaginal. J’ai fait beaucoup de recherches en français et en anglais sur ce thème mais je n’ai trouvé en majorité que des descriptions plutôt vagues. Alors j’ai posé mes questions plus précises sur des forums et j’ai obtenu des réponses très intéressantes. Néanmoins cette curiosité sans fin m’a fait envisager à plusieurs reprises d’avoir recours à une escort-girl pour me dépuceler et enfin connaitre ces sensations que l’on ressent en caressant et serrant le corps d’une femme, en l’embrassant (si l’escort le fait) et en la pénétrant vaginalement. Je me suis dit que le fait de franchir le pas me permettrait de ne plus être obsédé par ces questionnements sans fin et me décoincerait avec les femmes, me donnerait plus d’assurance pour draguer. J’ai lu des témoignages de jeunes hommes qui l’ont fait et à qui ce dépucelage a été un véritable électrochoc les décoinçant avec les femmes. De mon côté, un certain nombre de personnes sur plusieurs forums m’ont conseillé de ne pas le faire parce que ça ne résoudrait rien (je reviendrait sur ce thème du dépucelage par des prostituées plus tard). Actuellement je n’ai plus l’intention d’avoir recours à cette solution prochainement. Mais j’espère avoir rapidement l’occasion de ressentir ces sensations dans le cadre d’une vraie relation amoureuse.

Je vous met 2 liens vers 2 articles que j’ai beaucoup aimé du site Madmoizelle, qui sont le témoignage d’un jeune homme encore vierge à 25 ans (http://www.madmoizelle.com/interview-vierge-25-ans-107601) et d’une jeune fille qui a perdu sa virginité tardivement à 22 ans (http://www.madmoizelle.com/vierge-22-ans-95142). Enjoy 😉

Publicités

15 réflexions au sujet de « Ma virginité tardive »

  1. Robert de Saint-Loup

    Je pense que le rapport à la virginité « tardive » est différent selon les époques, les milieux… Il est vrai que l’image que l’on donne des garçons vierges n’est pas toujours très flatteuse, à la différence notable des filles.
    Je me demande par exemple si les choses ont changé en 10-15 ans. Lorsque je vois les jeunes ultra-privilégiés de la ville où j’habite, je me dis que la différence est peut-être encore plus mal acceptée qu’auparavant. A les voir le téléphone à la main en permanence, même lorsqu’ils sont avec leurs « amis », je les toutefois tout aussi peu sûrs d’eux que nous au même âge.

    Répondre
    1. alone87 Auteur de l’article

      L’image des vierges tardifs ne s’est pas améliorée en 15 ans (à part dans quelques bons films comiques dont je reparlerai plus tard).
      Certains journalistes disent que la virginité tardive est le dernier tabou en matière de sexe. J’avais lu ça en référence à la diffusion sur la chaine américaine TLC d’un documentaire appelé « Virgin Diaries » qui parlait de plusieurs vierges tardifs. Ca avait fait beaucoup de buzz grâce à une séquence d’un couple vierge qui s’embrassait très maladroitement pour la première fois lors de leur mariage.
      Plus récemment, certaines chaines ont diffusé des émissions telles que « Les puceaux passent à l’assaut » (TF6) ou un documentaire de « Tous différents » (NT1) sur un puceau tardif caricatural de 27 ans appelé Jérôme (là aussi énorme buzz sur le net, mais soupçons de reportage truqué).
      La virginité tardive est le nouveau filon trash pour faire des reportages voyeuristes qui buzzent sur les chaines de la TNT.

      Répondre
  2. Robert de Saint-Loup

    Regardant peu la télé j’ai fait une recherche sur les émissions que tu évoques, en particulier Jérôme. C’est en effet pathétique. Comment un être humain peut-il se laisser humilier à ce point, surtout en se prêtant à ces mises en scène? Finalement cela aboutit à un journalisme de seconde zone (je serais curieux de connaitre les conditions de travail des personnes qui pondent ces simulacres de reportages, certainement beaucoup de stagiaires et de contrats précaires), des exploités qui en filment d’autres tout en rassurant à bon compte les spectateurs sur leur normalité.
    D’ailleurs à voir tout ça et à parcourir les sites destinés aux femmes on n’a pas l’impression que ce mouvement soutienne beaucoup la modernisation de la condition féminine.

    Répondre
    1. alone87 Auteur de l’article

      Au début je pensais que Jérôme était un acteur professionnel et puis en creusant un peu, j’ai trouvé son vrai profil Facebook ainsi qu’une interview radio prouvant qu’il est réellement comme ça.
      Par contre la plupart des autres intervenants sont bidons, notamment les 2 coachs en séduction qui sont des animateurs professionnels qui passaient dans « La maison du poker » sur NRJ 12 au moment de la diffusion du reportage.

      Répondre
  3. austylonoir

    Moi j’en fiche qu’on m’appelle réactionnaire ou traditionaliste, je l’assume. Point de sexe avant le mariage, I’m an old school boy ya see? Tu vois tous ces « processus de socialisation et de séduction », tout ça moi je dis que c’est de la propagande de débauchés. Avant de s’y habituer, on trouve tous ces contacts hommes-femmes un peu dérangeants, parfois gênants. Moi je dis les vielles générations ont tout compris, pas de sexe avant le mariage. Il y a une pudeur dans l’être humain qui est aujourd’hui niée, bafouée. So, 21, 22, 24, 34, il ne faut pas penser les choses en termes d’âge. C’est pour ça que j’aime l’Amérique, c’est pour ça que la France me met mal à l’aise.

    Répondre
    1. alone87 Auteur de l’article

      Je crois que tu n’as pas bien compris le sens de mon article.
      Tout d’abord, le passage sur les processus de socialisation et de séduction n’est pas de la « propagande de débauchés » puisque c’est ma propre déduction, j’en suis arrivé à cette conclusion en faisant cette rétrospective sur mon adolescence ratée et sur la façon dont les gens qui m’entouraient progressaient dans la découverte des premières relations amoureuses. Ensuite, mes quelques connaissances en psychologie et psychiatrie me font penser que cette hypothèse est plausible.
      Enfin quand tu parles de « point de sexe avant le mariage », tu t’imagines peut-être que je devrais refuser les propositions de prétendantes et m’abstenir de les draguer pour n’attendre que « l’élue » tombe du ciel pour me marier. Mais le fait est que je n’ai aucune proposition, aucune opportunité de faire l’amour et ça c’est bien plus terrible parce que ça signifie que je n’ai jamais plu à aucune fille, je n’ai jamais été désiré.

      Très cordialement.

      Répondre
      1. austylonoir

        En fait ce que tu considères comme une adolescence ratée, moi je n’y vois aucun problème. Si personne ne vient te draguer, c’est peut-être tu es quelqu’un qui se respecte et qui respecte beaucoup les autres. À te lire en tous cas, c’est ce qui en ressort. Je suis certain que ce n’est pas une histoire de physique qui ralentit les filles et qu’on t’as déjà trouvé mignon/ beau/ rolalala…choisis ton mot. Mais peut-être qu’inconsciemment tu mets toi même une barrière. Et tant mieux en fait, je n’ai pris la mesure de notre bestialité ici que quand j’ai rencontré des gens de la communauté musulmane pendant un séjour à l’étranger. Mon gars, ça te remets les idées en place en termes de respect de la femme et surtout de respect pour toi-même. Tout ça pour dire que si quelqu’un juge sa vie ratée en fonction de ta sexualité, c’est encore plus triste que tout le reste 🙂

      2. alone87 Auteur de l’article

        Je ne vois pas en quoi ne pas draguer ni se faire draguer est lié au respect.
        Par contre je suis d’accord avec toi concernant la barrière que je me mets inconsciemment.

      3. zamal974

        Je ne pense pas que tu n’as jamais plus à une femme…., c’est juste que tu ne t’en ai pas rendu compte. Plaire à une femme de manière physique c’est pas forcément dure, mais il faut réussir à l’approché, à la séduire naturellement…, pas en utilisant des méthodes bidons qui passent à la télé…! Et puis une femme qui est attirée par toi, ça se remarque en discutant avec elle, en observant son langage du corps,….! c’est tellement bien quand ça se fait naturellement!

        Bon courage, mais ça viendra, ne t’inquiète pas.;;; c’est pas forcément grave d’être puceau à 25 ou 30 ans… car dans tous les cas, la première fois avec une personne différente est toujours une première fois! Et même pour un gars comme moi, j’ai commencé le sexe à 13 ans et la première pénétration à 15 ans. Après selon les personnes, la première fois plus ou moins réussi, ça dépend de comment n s’y prend. Faut pas se mettre la pression avec la pénétration au début quand on est puceau je pense. Quand tu trouveras une fille bien pour toi ou là bonne , commence par faire monté l’excitation petit à petit, rendez vou en rendez vous, puis partagez une bonne phase de sexe sans pénétration cest aussi bien… ( caresses sensuelles, massages érotique masturbation mutuelle, cunnulingus, fellation, 69….) et aprés au bout de quelque rendez vous, tu seras plus détendu pour la première pénétration…. et après sa deviendra « votre » drogue! Pourquoi « votre »?
        Parceque c’est quelque chose qui se partage… et non pas pour se satisfaire sois même!

        Je raconte ça parceque j’ai rencontré mon amoureuse il y a 1 an, elle n’avait aucune expèrience à 22 ans, (j’ai 25 ans) et moi plutôt pas mal en 10 ans avec des hauts et des bas bien sur. Et puis j’ai réussi à tout lui faire découvrir peti à petit sans précipitation… et depuis, à ce niveau là c’est vraiment l’extase entre nous 2, on innove, on évolue, on fait l’amour de toute les façons possibles et imaginable ( tendre, sauvage…..), très très souvent car nous avons beaucoup de désirs sexuels…! On explore tout se qui est possible….. parcequ’on aime ça.

        Si je m’y étais mal pris, peut être qu’elle aurait détesté ces choses là…., tout dépend de comment on s’y prend… dans l’ensemble, dans le tout.

        Ne vous mettez pas la pression même si vous vous sentez étranges par rapport aux autres…c’est pas une compétition! Et puis le but c’est pas de « baiser le plus de femmes possible », le but c’est de bien faire l’amour….! Il y en a plein de gars ou de femmes qui « baisent » peut être tout le temps « des plans Q » et autre, mais c’est pour celà que ceux sont des bons coups!
        Faut se méfier des gens qui se là racontent…, qui parlent trop moi je dis.

        Peace

    1. alone87 Auteur de l’article

      C’est vous l’auteure du livre et de sa version pour femmes ? Je ne trouve aucune trace de Jennifer Berney sur Google et je vois que ces livres viennent d’être publiés au format kindle sur Amazon. Ils me paraissent un peu cher pour des versions électroniques, le résumé est très succint et il n’y a aucun avis de lecteur. Ils ont l’air intéressants mais je n’ai pas vraiment envie de mettre une telle somme pour ces 2 livres pour l’instant.

      Répondre
  4. alone87 Auteur de l’article

    Bonjour Zamal974, tu n’as probablement pas eu le temps de lire mes autres articles mais ça fait 2 ans que j’ai été dépucelé par ma copine. Nous avons eu 3 RDV (dont le premier baiser lors du 2ème RDV), puis nous avons passé un week-end ensemble durant lequel nous avons expérimenté des préliminaires, puis nous avons fait l’amour au 4ème RDV. Aujourd’hui mon dépucelage tardif n’a plus d’importance parce que je suis satisfait sexuellement.
    Nous vivons ensemble depuis 7 mois, nous sommes en train de faire un bébé (elle n’est plus sous contraception depuis peu) et nous pensons nous marier dans un peu plus d’un an.
    Concernant la rédaction de mon blog, il va falloir encore patienter. J’ai eu une année très chargée et je suis encore dans la rédaction de ma thèse de doctorat qui a pris du retard.

    Répondre
  5. Chris

    Bonjour,

    La pression se retournerait plus du côté d’un homme comme moi. En effet je suis encore vierge et je suis rendu à la fin de la quarantaine. Dans la dernière année j’ai commencé à suivre deux thérapies pour essayer de me défaire de mon blocage sexuel relié à deux évènements de ma jeunesse. En poursuivant mes thérapie j’ai décidé de dire la vérité aux femmes avec lesquelles j’aurais peut-être eu une rencontre mais en vain. Je me suis aperçu très rapidement que les femmes ont une haine envers les puceaux tardifs comme moi.

    J’ai même posé la question à l’une de mes thérapeutes à savoir si elle aurait accepté d’aller plus loin si un homme lui avait avoué sa virginité à la troisième rencontre dans un restaurant. Elle n’a pas été capable de me répondre. Son mutisme m’a amené à lui dire qu’elle aurait vidée son verre de vin en lui octroyant son 4% en quittant la table à vive allure sans lui laisser la moindre petite chance. Là encore elle était incapable de me dire le moindre petit mot. ça me confirmait qu’elle n’aurait jamais voulu sortir avec un puceau et encore moins de passer une seule nuit avec lui. J’ai tellement lu sur le sujet pour être capable de vous dire comment les filles ont une aversion pour les hommes qui n’ont jamais eu la chance de vivre une intimité avec quelqu’un du sexe opposé. Pourquoi détester une personne pour cette raison? Elles ont toutes eu l’occasion de rencontrer un homme pour perdre leur virginité à un moment de leur vie. Alors pourquoi ne pas offrir ce moment tant attendu à un homme qui n’a pas eu de chance d’avoir une vie sexuelle active? Il y a des hommes d’expériences qui ne feraient pas mieux qu’un puceau, j’en suis certain. Une femme dans la vingtaine avait dit sur un forum de discussions qu’elle eu une très belle expérience avec un puceau qui avait 2 ou 3 ans de plus qu’elle. Malgré son inexpérience, il baisait mieux que d’autres amants ou avec des conjoints de mes anciennes relations de couples disait-elle candidement.

    Vais-je finir ma vie sans avoir baiser de ma vie? Je pense que oui! Pourtant je ne suis pas laid et pas du tout moche physiquement et super gentil en plus de cela.

    Merci de m’avoir lu!;)

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s