Statistiques sur la virginité tardive

J’ai toujours été intéressé par les statistiques se rapportant à la sexualité et je connais depuis longtemps ceux du premier baiser (14,1 ans pour les filles et 13,6 ans pour les garçons) et du premier rapport sexuel (17,6 ans pour les filles et 17,2 ans pour les garçons) en France.

J’ai commencé à me poser des questions sur les statistiques de la virginité tardive il y a un peu plus d’un an, à un moment où je me demandais à quel point les vierges tardifs étaient isolés dans la société. J’ai alors passé beaucoup de temps sur des forums à lire des topics sur l’âge du premier rapport sexuel (ça revient souvent sur les forums liés au sexe, à la santé ou des forums féminins) et à rechercher des études de santé publique sur la sexualité (notamment la grosse enquête nationale de 2006 sur la sexualité des français). Les autorités de santé régionales et nationales font régulièrement des enquêtes sur la sexualité des jeunes pour ajuster leur politique de prévention, et on y trouve des chiffres et des graphiques très intéressants.

Voici plusieurs graphiques de la prévalence du premier rapport sexuel en fonction de l’âge :

Image

Ces graphes montrent bien un accroissement constant du passage à l’acte de 15 à 20 ans, avec notamment l’age moyen du premier rapport sexuel autour de 17 ans et demi,  mais une inflexion de la courbe à 20 ans. On constate qu’à cet âge, la grande majorité des gens ont déjà fait l’amour et l’accroissement plus faible au delà correspond aux personnes découvrant « la bête à 2 dos » plus tardivement. Finalement les courbes montrent ce que je pensais, à savoir qu’à partir de 20 ans on commence à entrer dans l’âge de la virginité tardive.

Le Dr Catherine Solano indique dans un article de février 2013 qu’à 24 ans, 11% des hommes et 16% des femmes sont encore vierges. D’autres sources (article de Top Santé en 2005, statistiques de la grande enquête sur la sexualité des français de 2006…) indiqueraient qu’à 25 ans, 7% des hommes et 13% des femmes sont encore vierges. Ces chiffres sont rassurants, je pensais qu’à mon âge on était beaucoup moins nombreux dans cette situation.

On apprend aussi que tout âge confondu au delà de 18 ans, 2% de la population n’a jamais eu de rapports sexuels. Combien d’entre eux ne connaitront jamais ce plaisir ?

J’ai lu tous les commentaires sur le forum du site Madmoizelle à propos des articles dont j’avais posté les liens dans mon dernier topic (19 pages de réponses pour la fille et 3 pages pour le garçon !) et j’ai constaté que les filles étaient sensibles et compatissantes concernant le garçon, qu’elles ne le largueraient pas s’il leur avouait sa virginité, mais surtout j’ai vu qu’il y avait beaucoup de filles encore vierges de 21 à 25 ans voire plus qui témoignaient de leur situation, des raisons qui les avaient conduites à cette virginité tardive et de la façon dont elles la vivaient.

Finalement les vierges tardifs ne sont pas si rares que ça. A 26 ans, une fille sera certainement plus compréhensive sur la virginité de son partenaire et sera peut-être touchée par cette révélation.

Je vous met quelques liens intéressants en rapport avec la virginité tardive :

http://www.doctornerdlove.com/2013/01/20-30-40-year-virgin/

http://jezebel.com/5963724/the-new-sex-trend-losing-your-v+card-in-your-twenties

http://sexuality.about.com/od/sexualhealthqanda/a/How-Many-College-Students-Are-Virgins.htm

http://forum.aufeminin.com/forum/premierefois/__f975_premierefois-Beaucoup-de-garcons-sont-ils-encore-puceaux-apres-20-ans.html

http://www.rue89.com/rue69/2009/04/15/29-ans-et-toujours-puceau-le-calvaire-de-marc

http://www.femina.fr/Sexo/Sexualite/Virginite-tardive-ils-temoignent/Bruno-21-ans

http://23ansettoujourspuceau.wordpress.com/

http://themodernsavage.com/2008/09/30/the-dilemmas-of-male-virgins/

PS : voici le nouvel article que j’ai rédigé et qui rajoute de nouvelles données à celui-ci : https://confessionsjhinexpenamour.wordpress.com/2013/10/21/nouvelle-etude-statistique-sur-la-sexualite-des-jeunes-generation-youporn-mythe-ou-realite/

Publicités

10 réflexions au sujet de « Statistiques sur la virginité tardive »

  1. Robert de Saint-Loup

    Toujours difficile en effet de se comparer aux statistiques, c’était le cas pour moi aussi lorsque je cherchais un emploi (aujourd’hui la comparaison m’est plutôt favorable). Je repense toutefois à une expression de Pierre Bourdieu « la jeunesse n’est qu’un mot », qui montre qu’une catégorie (« la jeunesse », « les vierges tardifs ») recouvre un ensemble de réalités sociales fort différentes. Ce ne serait qu’en décomposant le chiffre de 7% des hommes de 25 ans vierges selon le niveau d’études, le revenu, la localisation géographique et en le complétant par une analyse qualitative (entretiens) qu’on pourrait obtenir une vision cohérente, chercher des liens de cause à effet et confronter nos hypothèses de départ. D’autres angles d’approche, plus inhabituels, seraient d’étudier la perception de la virginité tardive selon une perspective diachronique et aussi de poser une question qui semble absurde: en France, la solidarité nationale offre un accompagnement en cas de maladie, de chômage, mais l’accès à la sexualité ne fait pas partie de ce champ (pas de prise en charge de la virginité subie par la Sécurité Sociale).

    Répondre
    1. alone87 Auteur de l’article

      J’ai un article du Journal of Sex Research de 2001 consacré au célibat et à l’abstinence sexuelle involontaire de longue durée qui étudie la virginité tardive sous ses aspects quantitatifs et surtout qualitatifs. Il corrobore tout ce dont j’ai parlé avant (interactions sociales limitées à l’adolescence, abesence d’implication dans la séduction à l’adolescence et conséquences négatives à l’âge adulte, touche préférentiellement les personnes instruites, sensation de décalage avec les autres, tristesse ou dépression, vie sociale par procuration sur internet…). J’en parlerai peut-être de manière plus détaillée ultérieurement.
      C’est vrai que les « sexual surrogates » préconisés par Masters et Johnson ne sont pas reconnus en France mais assimilés à de la prostitution. Pourtant les travaux de recherche de ces derniers ont prouvé l’efficacité de cette thérapie sur les vierges tardifs.
      La même controverse a lieu sur la légalisation des assistants sexuels pour les handicapés, mais personne n’aborde la problématique des vierges tardifs dans les médias.

      Répondre
      1. Robert de Saint-Loup

        Cet article semble très intéressant. Dans ton commentaire tu abordes la question des préconisations qui font l’intérêt de ces approches sociologiques. Le concept de « sexual surrogate »‘ est-il développé dans l’article que tu évoques? Personnellement, même si c’est peut-être le cas pour certains types de virginité subie, je n’ai pas l’impression que cela m’aurait beaucoup aidé.
        D’ailleurs c’est intéressant, je n’y connais pas grand chose en santé publique mais si je devais faire deux recommandations pour lutter contre la virginité subie:
        – promouvoir l’égalité sexuelle entre filles et garçons
        – renforcer le soutien psychologique accessible aux jeunes, qu’ils soient étudiants ou non, par exemple grâce à des associations comme Le planning familial (je me demande d’ailleurs s’ils s’intéressent à la virginité tardive).

      2. alone87 Auteur de l’article

        Le concept de sexual surrogate n’apparait pas dans l’article. J’ai découvert ces thérapeutes quand je me suis renseigné sur les travaux de William Masters et Virginia Johnson sur la sexualité humaine dans les années 60-70. Il s’agit en fait de psychologues spécialisés dans l’éducation sentimentale et sexuelle qui vont familiariser les patients avec le jeu de la séduction, la découverte du corps féminin puis avoir des rapports sexuels avec eux. Ils résolvent aussi divers troubles sexuels.
        http://en.wikipedia.org/wiki/Sexual_surrogate
        C’est une thérapie rendue célèbre par le film « The Sessions » sorti l’année dernière. Sur Youtube il y a aussi un vieux documentaire de 1985 consacré à une sexual surrogate américaine.
        Je pense que ça m’aiderait si c’était légalisé.

        Je ne pense pas que la virginité tardive soit dans les cordes du planning familial : il est principalement impliqué dans l’orthogénie et l’orientation vers des services pratiquant l’avortement, ainsi qu’à la lutte contre les violences faites aux femmes.
        Voici mes recommandations :
        – Un dépistage psychologique devrait être institué à plusieurs moments de l’adolescence et de la vie étudiante pour dépister les différents malaises et autres difficultés d’interaction sociale. Cela permettrait aussi de réduire la prévalence du suicide chez les jeunes dépressifs.
        – Les cours d’éducation sexuelle devraient être élargis à l’éducation sentimentale (ça commence à être le cas je crois) et aux interactions sociales.
        – Les assistants sexuels (= les sexual surrogates) devraient être légalisés. La réouverture des maisons closes (avec un contrôle strict pour lutter contre les réseaux mafieux) devrait aussi être autorisée.

  2. areat

    « On apprend aussi que tout âge confondu au delà de 18 ans, 2% de la population n’a jamais eu de rapports sexuels. Combien d’entre eux ne connaitront jamais ce plaisir ? »

    C’est plutôt 28 ans, non ?

    Très bon article, sinon. Merci pour les graphiques. J’en cherchais et, au final, je suis resté pour l’article. ^^
    Quid des obèses, d’ailleurs ?

    Répondre
    1. alone87 Auteur de l’article

      Je crois que les 2% sont des statistiques cumulatives à partir de 18 ans. Cette citation est extraite d’un site de l’émission « Toute une histoire » qui affirme avoir trouvé ce chiffre dans la grande étude sur la sexualité des français de 2006 de l’ANRS. Cette étude étant payante, je ne l’ai pas sous les yeux ce soir donc je ne peux pas vérifier l’exactitude de la citation du site ni l’argumentation et la méthode de calcul de l’étude.
      Mon article n’est pas une étude sérieuse et irréprochable, les chiffres sortent d’un assemblage plusieurs études avec des populations potentiellement différentes, des méthodologies différentes…L’importance c’est l’ordre de grandeur, mes chiffres doivent être proches de la réalité.
      Pour les obèses je n’ai aucune statistique. Il est évident qu’ils sont sur-représentés au sein des VT parce que s’ils vivent mal leur situation et se sentent mal dans leur corps, ils auront du mal à séduire et à avoir leur premier rapport sexuel à l’âge « socialement normal ». Mais je connais des personnes en surpoids ou obèses qui ont eu leurs premiers rapports à 17 ans ou avant 20 ans. Sur le forum « Vive les rondes », tu verras beaucoup de jeunes femmes en surpoids ou obèses qui ont perdu leur virginité à cet âge là ou à l’aube de la vingtaine.
      Comme le dit Meghan Trainor dans sa chanson, les garçons aiment dormir au contact des rondeurs des femmes ^^

      Répondre
  3. kiki

    Salut,

    J’ai écrit un livre qui traite de ce sujet: la virginité tardive.
    Ce livre est en vente sur amazon: le guide du vierge tardif.

    J’espère que ce guide pourra aider tout ceux qui sont dans cette situation, pour pouvoir enfin faire l’amour.

    Plein de bonnes choses et merci pour ton blog.

    Répondre
    1. alone87 Auteur de l’article

      Salut, tu m’as déjà laissé un commentaire il y a 1 mois, auquel j’ai répondu et je t’ai également envoyé un mail pour en savoir plus, mais tu n’as jamais répondu.

      Je te repose mes questions : C’est toi qui as aussi écrit le guide pour les femmes vierges tardives ? Je suppose que Jennifer Berney est un pseudo. L’auteure « Jennifer Berney » n’est pas référencée sous Google comme auteure de ces livres (il y a bien une Jennifer Berney mais elle n’écrit qu’en anglais et pas sur la virginité tardive).
      Ils me tentent bien mais ils sont chers pour 60 pages et le sommaire n’est pas très explicite ? Peux-tu m’en dire plus sur leur contenu et sur ce qui t’as poussé à les écrire ?

      Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s