Faut-il révéler sa virginité tardive ?

Voilà la question qui taraude tant de personnes dans ma situation. Et bien ça dépend des circonstances.

Certains ont peut-être connu ces discussions embarrassantes avec des amis ou au travail où on leur demande s’ils ont une copine et depuis quand ils n’ont pas fait l’amour. S’ils ne répondent pas ou répondent de manière vague, on les taquine en leur demandant s’ils ont déjà fait l’amour : s’ils répondent, ils seront grillés et le fait de ne pas répondre suffit aussi à se faire griller. Heureusement on ne m’a jamais posé ce genre de questions  en public. Mes collègues savent que je suis célibataire mais ne posent pas davantage de questions. Comme je suis très discret sur ma vie privée, ça ne les incite pas à creuser davantage. J’ai juste eu une petite réflexion d’un collègue âgé qui, en sachant que j’étais célibataire depuis longtemps, a dit que je devrais me payer une pute, ça me ferait du bien. J’ai pris ça à la rigolade et les autres aussi (d’autant que ce collègue est un vieux garçon et tourne sa situation en dérision).

Cependant si on m’avait posé des questions plus insistantes, j’aurai sorti une histoire bidon mais suffisamment crédible à propos d’une amie qui s’était rapprochée de moi il y a quelques années et avec qui j’aurai pu prétendre avoir couché 1 ou 2 fois (en réalité il ne se serait rien passé parce qu’elle est lesbienne). Cette amie là avait des problèmes psychologiques à l’époque donc ça fait un bon alibi pour simuler une rupture d’une relation courte. Comme je la connais suffisamment bien, je peux sortir suffisamment de détails pour broder une histoire convaincante. J’ai utilisé des éléments de cette histoire bidon pour expliquer à une fille rencontrée sur Adopteunmec la raison pour laquelle je n’avais pas eu de relation depuis des années (en fait, jamais) et c’est passé comme une lettre à la poste.

J’aimerais bien avoir une confidente pour lui parler de ma situation, de lui demander ce qu’en pensent les filles. L’amie dont j’ai parlé ci-dessus m’avait confié ses problèmes psychologiques quand elle avait été hospitalisée en psychiatrie pour une dépression sévère. Elle pourrait être digne de confiance si je me confiais à elle mais je n’ai presque plus de contact avec elle depuis qu’elle est partie à Paris il y a quelques années pour donc je me verrais mal mettre ce sujet sur le tapis au détour d’une conversation anodine, à moins qu’elle décide de me parler de sa vie amoureuse. Par contre sa mère discute de temps à autres avec ma mère et je n’aimerais pas que mes confidences fuitent car elle se confie beaucoup à sa mère. De toute façon elle a l’air de s’épanouir dans la communauté artistique branchée parisienne, je ne vais pas l’embêter avec mes problèmes de petit provincial coincé du cul.

J’aurais aimé avoir une sœur aussi, je pense qu’elle se serait inquiétée de me voir encore célibataire et aurait pu m’apprendre beaucoup de choses sur la séduction, les filles… et m’en présenter 😉

On en vient au cœur du problème, à savoir s’il faut l’avouer à notre partenaire la première fois. Il y a quelques années j’aurais dit non surtout pas, parce que j’aurais eu peur que la fille me quitte en pensant que si je suis encore vierge à mon âge c’est que personne n’a voulu de moi, qu’il y a un vice caché ou bien qu’elle ne voudrait pas « passer du temps à faire l’éducation d’un puceau » (encore que le sexe doit être intuitif et je ne pense pas qu’il faille un entrainement, l’essentiel étant de le faire avec amour). En fréquentant des forums, je me suis rendu compte qu’il y avait bien plus de vierges tardifs que je ne le pensais et que les filles semblent être bien plus compréhensives et ne largueraient pas un garçon auxquelles elles tiennent pour ce motif. Elles pourraient même être touchées par ce « cadeau ». Certaines disent par contre qu’elles auraient du mal à accepter que le garçon vierge mente par omission la 1ère fois en ne disant pas qu’il ne l’a jamais fait.

Bref je pense aujourd’hui que je ne devrai pas le dire tant que la relation n’a pas atteint un certain stade de confiance et d’intimité. Mais si la relation devient plus intime et que la fille tient à moi, je pense que je lui dirais quand même et j’espère qu’elle en sera touchée.

Par contre si c’est un coup d’un soir (hautement improbable pour moi mais sait-on jamais) il vaut mieux ne rien dire et dans le pire des cas, passer pour un mauvais coup.

Vous vous souvenez de l’article de Madmoizelle sur la fille qui a perdu sa virginité à 22 ans : elle n’avait rien dit à son coup d’un soir et ne le regrette absolument pas. Voici un autre témoignage d’un site différent mais où la fille regrette de n’avoir rien dit : http://www.emandlo.com/2012/05/confession-i-lied-about-being-a-virgin/

Publicités

10 réflexions au sujet de « Faut-il révéler sa virginité tardive ? »

  1. Zorg86

    Hey!
    Ca fait plaisir de te lire à nouveau.
    Je pense que tu as parfaitement raison. Mais je pense aussi que quand on est vierge, et quand on est un homme, ça… « se voit ». Et qu’instinctivement les filles ont tendance à nous éviter ou quoi. L’autre jour en soirée, je me suis retrouvé avec un type avec qui j’ai sympathisé : il m’a dit alors qu’on était sur le balcon à fumer « Bon alors… Les femmes tout ça ? Tu en es où ? », j’ai répondu « C’est assez tranquille… » et il m’a immédiatement dit « Bah t’inquiète, je connaissais un pote aussi à 25 ans qui était puceau, il vient d’avoir sa première fois et maintenant c’est bon. T’en fais pas. » Et ben déjà que ce type en question soit sympa, très bien ; mais il était parfaitement sérieux et j’ai été ultra gêné de voir que je portait ça « sur moi »…

    Répondre
    1. alone87 Auteur de l’article

      Étonnant que ce type aie réussi à te griller instantanément. Parce qu’être mal à l’aise en société ne signifie pas forcément être vierge tardif (même si c’est très souvent lié). J’aurais pensé qu’il aurait posé une question supplémentaire pour en être sûr avant de te dire ça comme ça.
      Tu lui as dit quoi ensuite ? Il a continué à t’en parler ?

      En ce moment j’ai moins de temps à consacrer à la rédaction de mon blog. Les derniers articles avant celui-ci m’ont pris du temps parce que j’ai passé du temps à faire des recherches avant d’en pondre la synthèse (oui je suis perfectionniste). Les prochains seront moins compliqués (enfin on verra selon l’inspiration du moment) mais mon rythme de croisière sera certainement d’un article par semaine.

      Répondre
  2. Robert de Saint Loup

    Je pense en effet que cette décision n’appartient qu’à toi. Cependant comme tu le dis, elle dépend aussi de la personne que tu auras en face de toi.
    L’approche que tu suggères me semble bien et puis, parfois, s’il n’y a pas de questions, pas besoin d’apporter de réponses.

    Répondre
  3. Zorg86

    C’est bien d’être perfectionniste 🙂 Et puis ton blog en devient que meilleur.
    Et bien écoute j’ai franchement pas dis grand chose ni avant ni après, j’ai juste répondu « le calme plat » en haussant les épaules et en détournant un peu le regard tu vois, genre « j’men fout », et après qu’il m’ait grillé j’ai rien répondu tu vois. C’était horrible en fait parce que si lui le sait aussi facilement, je sens que « ça se voit » et là, honnêtement, je vois pas comment gérer ça a part ne plus aller en soirée et tout…

    Répondre
  4. Kanou

    Effectivement, je me sentirais plutôt trahie si je l’apprenais après coup… C’est une question de confiance ! Après ce n’est pas quelquechose qu’on doit forcément clamer à tout le monde (chacun fait ce qu’il veut/peut avec ses fesses), mais qu’on doit pouvoir partager avec des personnes aussi proches que celle qui est notre moitié dans un couple.
    Je ne pense pas par contre que « ça se voit ». Ca peut se sentir quand tu es sur un fil de discussion avec une personne, et qu’une sorte de complicité se crée entre vous. Et c’est souvent quand ça ne te dérangerait pas pus que ça de l’avouer que la personne le devine. Mais ça ne se voit pas dans une soirée ou quoi que ce soit. Je ne pense pas avoir rencontrer de mec et m’être dit « ah celui là c’est sur c’est un VT » (on peut pas en dire autant pour les queutar ^^) mais par contre m’être interrogé après au fil des confidence oui c’est possible, et jamais en ayant de certitudes. Et puis ce n’est pas ce qui me ferait fuir !
    Mais quoi, je suis une VT aussi ! 😉
    Je pense qu’à partir d’un certain âge on peut se poser une question sur les circonstances qui ont conduit à ça, surtout dépassé la trentaine. Ca ne veut pas dire juger et penser que le type est un gros pervers ou la meuf une grosse coincée mais se demander pourquoi. (Timidité, études, voyages, religion…) C’est pas pour juger, c’est pour s’intéresser à l’autre. Et puis s’étonner dans un sens c’est flatteur : « pourquoi ce type/cette fille que je trouve si attirant, personne d’autre ne l’a remarqué avant moi ? Les gens sont aveugles ! »
    Ah si ! Y’a un seul type chez qui je l’avais deviné, mais ce type était le mec le plus lourd qui puisse exister, à tenter avec toutes les filles qui passent sans exception, limite les harcelant, (voire les harcelant vraiment) et disant « mais j’ai plein d’fric pourtant hein ». Donc bon c’est quand même pas représentatif des mecs VT hein !!

    Répondre
      1. Kanou

        You’re welcome ! Et si tu veux d’autres avis féminin que ta soeur inexistante ne peut malheureusement pas te donner, je pense que tu sais où envoyer un mp 😉

  5. alone87 Auteur de l’article

    Pour la petite anecdote, je discute avec une nouvelle fille rencontrée sur adopteunmec depuis 2 semaines et tout à l’heure elle m’a demandé mon passé amoureux. Plutôt que de lui mentir (parce qu’après tout je la connais encore peu), j’ai préféré lui avouer que je n’avais jamais eu de copine. Elle a été très compréhensive. Elle m’a dit qu’elle comprenait, que je n’avais rencontré personne qui me convenait ou bien que je ne m’étais pas laissé approcher ou encore que ça ne s’était pas fait sans raison identifiée. Elle a aussi ajouté que je n’avais pas de honte à avoir, que c’est un état de fait et pas une maladie contagieuse et que l’affection, l’attachement et l’amour sont compliqués.
    Par contre elle a un sacré palmarès : elle dit qu’elle a commencé tard mais a eu 5 copains en assez peu de temps, dont 2 sérieux présentés à ses parents. Ses histoires ont été intenses mais se sont finies brutalement.

    Répondre
  6. 1sur7milliards

    Je n’avais encore jamais lu d’anecdote ainsi à travers des blogs, mais il m’a paru intéressant. Je ne me suis jamais penché sur cette question, en tout cas ce dont les hommes puceaux ressentent, si ton blog est principalement lié à ce sujet, j’ai hâte de lire.

    Répondre
    1. alone87 Auteur de l’article

      Mon blog concerne la virginité tardive en général et plus particulièrement la façon dont je la vis et ce que je compte faire pour que ma vie change.
      Je parle de ce que je ressens intérieurement. Si par « ce que les hommes puceaux ressentent » tu fais allusions aux sensations physiques que l’on ressent lors du premier baiser et du premier rapport sexuel et bien en effet j’en parlerai lorsqu’ils surviendront. Le thème des sensations physiques n’est que très rarement abordé et m’intéresse tellement que je ne manquerai pas de vous faire profiter des details.
      Je te conseille de lire mon introduction ainsi que mon premier article pour comprendre ma démarche.

      Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s