Archives du mot-clé règles

L’amour pendant les règles

Dans nos sociétés occidentales persistent encore de nombreux tabous concernant les règles : elles sont considérées à tort comme « sales », les femmes peuvent se sentir stigmatisées et c’est un sujet délicat, rarement abordé de manière franche dans la société (cf les pubs télé pour les produits d’hygiène féminine : le liquide bleu symbolisant pudiquement le flux menstruel, les pubs présentant les règles comme un « cadeau empoisonné » de « Mère nature » qu’il faudrait « déjouer »…). Le sexe pendant les règles apparait alors encore plus tabou.

J’ai essayé l’amour pendant les règles : c’était un de mes fantasmes mais au début ma copine n’était pas très enthousiaste parce qu’elle ne se sentait pas désirable (« pas baisable » selon ses propres termes) à cette période et elle avait peur de mettre du sang partout.

Finalement, un jour de règles, lors de préliminaires très poussés, l’excitation était tellement forte qu’elle a voulu essayer (sans capote en plus, oui c’est pas bien car elle n’était pas sous contraception à ce moment là…). Et bien on a beaucoup aimé ! Ca glisse bien, on a pris beaucoup de plaisir et ça n’est pas sale : il y a un peu de sang sur notre sexe, parfois un peu sur notre pubis et éventuellement sur la face interne des cuisses, mais ça ne coule pas partout, c’est vraiment minime. Ça ne sent pas mauvais non plus (enfin je n’ai pas encore osé lui faire de cuni en cette période…). On a juste à prévoir une petite toilette intime externe après avoir retiré son tampon avant le rapport, un mouchoir ou une serviette sous ses fesses en missionnaire (en Andromaque ou en levrette,  on n’a pas eu besoin de serviette). A la fin on s’essuie avec des lingettes et elle met un nouveau tampon ainsi que sa « culotte spéciale règles » garnie d’un protège slip par précaution. Si jamais les draps sont un peu tachés, on les change le lendemain.

A ceux qui trouveraient ça sale, c’est juste un petit peu de sang et des débris liquéfiés de muqueuse utérine, ça contient la même flore bactérienne que celle du vagin en dehors des règles (pour le sang « frais », pas celui qui a macéré dans un tampon pendant des heures). Et puis en tant que partenaires sexuels, on s’échange bien déjà nos fluides corporels en dehors des règles, donc ce n’est pas un peu de sang qui va changer la donne. Les règles c’est naturel ^^ Enfin le plaisir sexuel réduit les crampes utérines et diminue les douleurs menstruelles survenant chez certaines femmes. Il y a aussi la satisfaction d’avoir franchi ce qui est encore trop souvent considéré comme un des plus grands tabous sexuels dans notre société. Maintenant elle est sous contraception et on ne se prive plus, les règles sont une semaine comme une autre ^^

Après chaque rapport (donc aussi en dehors des règles), lors du retrait, une bonne partie du sperme coule en dehors du vagin. C’est normal mais ça n’est pas immédiat. A chaque fois, ma copine serre les cuisses et s’empresse d’attraper une lingette pour tout essuyer avant que ça ne coule puis attends 1 minute que tout l’excédent soit ressorti. Ce petit rituel me fait sourire. Malgré cela il y a toujours des traces de sperme sur les draps (parce qu’on dort nus après le rapport) et ça nous amuse, ça nous rappelle la ou les folles nuits précédentes ^^